MES 3 BONNES RAISONS D’ACHETER LOCAL, VRAC ET DE SAISON

rS4OSc9yhSo_Full

Acheter local, vrac et de saison

Ca fait un petit moment que je voulais rédiger cet article pour t’expliquer ma façon de consommer. Attention je suis loin d’être parfaite. Par contre, je réfléchis davantage à ce que j’achète car je ne veux plus cautionner des actes qui vont à l’encontre de mes valeurs. Je t’explique aujourd’hui pourquoi j’achète LOCAL, VRAC ET DE SAISON et cela prend encore plus de sens avec le CONFINEMENT!

ETRE COHERENTE AVEC MES VALEURS

> Préserver ma santé et celle de ma famille

Je t’avoue que c’est la naissance de mon fils il y a 10 ans qui a été le point de départ de mon évolution dans la manière de me nourrir. J’ai ressenti le besoin de lui donner la meilleure alimentation possible. Normal tu me diras. Par contre, quand tu deviens parent et bien il faut montrer l’exemple tout le temps et c’est la que ca se corse.

J’ai commencé mon changement il y a 10 ans en achetant des fruits et des légumes biologiques au marché et en magasins d’alimentation spécialisés. Comme tu le sais les agriculteurs qui ne travaillent pas de façon raisonnée traitent leurs cultures avec des produits chimiques pour nous vendre de beaux produits parfaits mais toxiques. Il était hors de question pour moi de faire ingérer de tels produits à ma famille.

Ne pas cautionner la maltraitance animale

A  la naissance de ma fille il y a 4 ans, j’ai ressenti de façon encore plus vive ce besoin de manger de façon la plus saine possible. J’ai commencé à étudier la cuisine végétarienne et j’ai souhaité l’intégrer dans mon quotidien.

A ce propos, je te recommande le blog de BEAUTYFOOD.COOKING qui propose de délicieuses recettes veggie MIOUM !

Malgré ma bonne volonté, j’ai constaté qu’on ne se défait pas comme cela de 35 ans d’habitude alimentaire. Aujourd’hui, je ne suis toujours pas végétarienne, mes enfants mangent de la viande et du poisson. Quand je suis avec eux, j’en mange et lorsque je suis seule non. J’espère parvenir à modifier complètement mon alimentation car je ne supporte pas la façon dont sont traités les animaux. On trouve de nombreuses informations sur le Net à propos de la maltraitance animale. Perso, j’aime bien le journaliste Hugo CLEMENT qui dénonce les dérives en tous genres. Il est très présent sur les réseaux sociaux FACEBOOK et INSTAGRAM.

> Préserver la Planète

Il est de mon devoir d’Humaine de respecter le lieu ou j’ai atterri à savoir la Terre. D’en PRENDRE SOIN. Elle ne m’appartient pas, je n’ai pas le désir de la posséder ni de l’exploiter car je sais que je suis uniquement de passage. Je veux la contempler et profiter de la richesse qu’elle m’offre. Simplement LA RESPECTER.

Comme tu le sais, nous vivons dans un environnement très pollué aujourd’hui entre autre par le plastique. C’est pour cela que j’ai décidé de ne plus acheter de produits sur-emballés  et d’aller le plus possible en épicerie VRAC.

dtbFRwD6Qto_Full

Privilégier une alimentation biologique et végétarienne

 

ENCOURAGER LES PETITS PRODUCTEURS ET COMMERCANTS

Dès que je le peux, je vais faire le marché. je trouve que c’est bien plus agréable de faire ses courses en plein air, de rencontrer et d’échanger avec les producteurs que d’acheter des trucs tout préparés et emballés dans des grandes surfaces confinées et anonymes.

Si je loupe le marché, je vais directement à la Ferme.

Dans les deux cas, j’ai constaté que les produits étaient bien meilleurs. Je connais la provenance et j’achète ainsi de saison. Je crois vraiment qu’il faut qu’on se responsabilise davantage en ne cédant plus à nos envies de fraises à Noel.

Les conséquences du réchauffement climatique sont à leur apogée. On le voit bien tout part en vrille. Les forêts brulent, les écosystèmes sont bousillés, les animaux disparaissent, la banquise fond, les virus chelous se développent… BREF STOP on reprend la main.

On a un POUVOIR PUISSANT : celui de choisir ou l’on achète nos produits, à qui on fait confiance et à qui on veut donner notre argent.

Si tout le monde changeait ses habitudes…je te dis pas la gueule des supermarchés 🙂

Est ce que tu as remarqué comme tout à coup pendant ce confinement, les grandes enseignes ont décidé miraculeusement de se fournir uniquement auprès des producteurs français. Chouette du bon sens ENFIN !

 

fBn-JJk_V_w_Full

Des fraises oui mais pas n’importe quand et pas de n’importe ou

MAINTENIR UNE ECONOMIE LOCALE ET DU LIEN SOCIAL

Aujourd’hui, nous sommes touchés de plein par le Coronavirus qui nous fait bien réfléchir du fait du confinement.

On s’aperçoit que l’on serait bien ennuyer si les supermarchés n’étaient plus alimentés par les transporteurs…

Je pense qu’il faut absolument s’autonomiser le plus possible en matière d’alimentation avec un potager individuel, collectif également en ville pour ceux qui n’ont pas de maison et favoriser le plus possible l’agriculture locale, raisonnée, biologique et de qualité.

Jo2tCHAy-8E_Full

Maintenir une économie locale et du lien social

 

EN BONUS : MES PETITES ADRESSES LOCALES

Nous avons la chance dans la Drôme d’avoir de super producteurs et commerçants.

Côté VRAC, J’ai l’habitude d’aller chez Marion de l’épicerie MADDIE VRAC

Elle se situe 11 rue Raymond DAUJAT à Montélimar. En ce moment, elle ouvre le matin. Le mieux est de lui envoyer un message afin qu’elle prépare votre commande au moins 24H à l’avance afin d’éviter l’attente. Prévoir les contenants uniquement pour les oléagineux et les liquides. Je t’invite à découvrir son site sur lequel tu découvriras tous ses produits de qualité.

Côté PRIMEUR, je me sers à la Ferme CHAPUS soit directement au Marché du centre ville de Montélimar le samedi matin soit directement à la Ferme.

En ce moment, elle propose un service DRIVE que tu peux consulter sur leur page Facebook. Tu envoies ta commande par mail et tu peux aller la récupérer directement sans entrer dans le magasin.

J’ai découvert également un groupe sur Facebook tous les producteurs de Drôme et d’Ardèche qui s’appelle PRODUCTEURS LOCAUX (Dép.26/84/07) que je t’invite à découvrir.

J’envisage d’aller, dès que le confinement sera levé, à la découverte de l’AMAP LA TRICASTINE qui est une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne de Saint-Paul-Trois-Châteaux dans le Sud Drôme. Christine m’expliquait ce matin que l’AMAP fonctionne par contrat. Les paysans continuent de livrer en ce moment les amapiens sous contrat sinon il convient de prendre une adhésion. Plus d’infos sur leur site.

Enfin, je suis de près l’évolution de l’Association ZONE 5 du Teil qui promeut la permaculture. Elle propose une petite production l’été ainsi que du pain. Il faut être adhérent de l’association pour en bénéficier. Je t’en reparlerais bientôt. En attendant, tu peux aller suivre leurs aventures sur leur page Facebook.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’espère que cet article t’a apporté quelquechose ! si c’est le cas, n’hésite pas à le commenter et à le diffuser autour de toi.

PRENDS SOIN DE TOI !

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :