A LA RENCONTRE DE L’ASSOCIATION POULE ECO

FB_IMG_1589719855992

Association POULE ECO de Valence

Je suis partie il y a quelques jours à la rencontre de Bastian DEBUT, le fondateur de l’Association POULE ECO située à Valence qui lutte contre le gaspillage alimentaire.

Bastian m’explique qu’il est sensible à la Nature depuis toujours et qu’il s’occupait des poules quand il était jeune.

Il suit son intuition qui le conduit à créer un poulailler collectif au sein de la résidence dans laquelle  il vit avec sa famille. Sa compagne n’est autre que la blogueuseLE ZERO DECHET DE MONICA, un couple engagé pour la préservation de l’environnement !

Il commence par effectuer plusieurs démarches administratives. D’abord il étudie le règlement de la Ville afin de voir s’il autorise l’installation d’un poulailler. Puis, il prend connaissance du règlement de sa copropriété. Le feu est vert, il avance.

Le plus dur reste à faire : CONVAINCRE les résidents !

Bastian décide d’opter pour la communication en distribuant un explicatif de son projet dans chacune des boites aux lettres. il répond aux questions et se montre rassurant et obtient ainsi la majorité des votes.

Le projet voit le jour et Bastian fonde l’Association.

UN COMPOST A CIEL OUVERT

Je pensais simplement qu’une poule pondait des œufs mais Bastian m’explique qu’il a mis en place un système vertueux de réduction du gaspillage alimentaire ( un tonne par an ).

En effet, en installant une petite trappe sur la porte d’entrée du poulailler il permet aux habitants de déposer leurs restes alimentaires pour la plus grande joie des demoiselles !

 

 

FB_IMG_1589727534265

Porte entrée poulailler avec le règlement et la trappe pour jeter ses résidus alimentaires.

UNE ECONOMIE CIRCULAIRE

Les petites poulettes rencontrent rapidement un vif succès.

Elles pondent en moyenne un œuf par jour grâce à une alimentation adaptée constituée d’un mélange de maïs, blé, soja et pois à défaut elles pourraient- avoir des carences.

Petite astuce pour favoriser la ponte : leur donner des coquilles de moules broyées.

Bastian propose alors les œufs à la vente via un système de réservation ce qui lui permet d’amortir le coût de l’installation qu’il a pris intégralement à sa charge.

Il a investi environ 1000 €uros dans le matériel et m’explique que l’amortissement se fera sous un délai de 18 à 24 mois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

DU LIEN SOCIAL

Bastian a réussi son pari en faisant du poulailler un lieu utile et reconnu car des personnes qui ne sont pas de la résidence viennent lui acheter des œufs.

Le voisinage contribue également en amenant ses déchets.

Une bonne occasion de faire connaissance et d’échanger !

Bastian m’explique que son expérience l’aide bien à prendre soin des poules et qu’il est nécessaire de se préparer lorsque l’on envisage ce type de projet.

Il espère qu’il inspirera d’autres personnes..

Longue Vie aux Poulettes valentinoises 🙂

EN SAVOIR PLUS :

Site internet : https://www.pouleeco.com

Page Facebook : https://www.facebook.com/associationpouleeco

Page Instagram : https://www.instagram.com/pouleeco

 

.facebook_1589719981417_6667768876937874270

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :